On parle de nous #6

Par lesfillesalouest

18 avril 2016, nous venons de franchir la ligne d’arrivée à Salta, qui annonce la fin d’un périple extraordinaire. Un dernier « au revoir » à notre fidèle 4×4 avec beaucoup d’émotions… A peine arrivées à l’hôtel, nous nous empressons de retrouver nos bonnes veilles habitudes : la « reconnexion » (Wifi, tu nous avais manqué). Et là… surprise, un message nous attend sur notre blog d’un certain Mathieu :

« Bonjour,
Je suis journaliste pour Nantes Auto Moto. Pour le prochain numéro on s’intéresse aux femmes passionnées de voitures, qui exercent un métier lié à la voiture ou qui font du sport automobile. Ce serait pour vous l’occasion de raconter votre aventure au rallye des Andes. A votre retour, n’hésitez pas à me contacter !

Quoi ? Tous les efforts engagés ces derniers mois ont payé. Notre aventure a été suivie par de parfaits inconnus qui ont même envie de parler de nous !!! De retour en France, nous avons donc rencontré Mathieu pour lui raconter notre merveilleux périple. Nous le remercions chaleureusement pour son écoute attentive !

Retrouvez-nous en page 8 du magazine Nantes Auto-Moto – été 2016

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

On parle de nous #5

Par lesfillesalouest

Le rallye est certes terminé mais notre conquête de l’Ouest continue… Eh oui ! Aujourd’hui, nous découvrons (avec une certaine fierté) nos trombines dans Nantes Passion !!! Diffusé à plus de 189 000 exemplaires par la Mairie de Nantes, ce magazine est distribué gratuitement dans les boîtes aux lettres nantaises. Waouuuuuh !!!

Double effet kiss cool puisque nos amis Poupi le Nuage et Naoned Eyewear (lunettes de soleil) s’offrent aussi un peu de publicité (coucou les copains). Pour l’anecdote, cette photo a été prise juste avant le départ pour l’étape marathon…

Retrouvez-nous en page 11 du Magazine Nantes Passion – mai 2016

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2500km de pistes grâce à l’application Essence

Par lesfillesalouest

Plusieurs semaines après notre retour, nous ne nous lassons pas de revoir les vidéos et photos de notre périple !

2500 km à parcourir, ça laisse l’occasion de prendre quelques photos (parfois à la volée, et donc « un peu » floues…) et nous avons notamment pris quelques clichés très particuliers…

essence1

essence2

essence3

 

 

Non, rassurez-vous, nous ne nous sommes pas découvert une passion pour les stations essences. En revanche, c’est un sujet qui intéresse énormément notre sponsor Ripple Motion, qui a développé l’application ESSENCE (disponible sur iOS et sur Android) vous permettant de comparer le prix du carburant autour de vous… presque jusqu’en Argentine !

Et parce que ESSENCE devrait étendre son comparateur à l’Amérique latine très prochainement, Ripple Motion nous a offert le budget carburant contre quelques photos des plus belles stations essences argentines…

Avouons que comme notre périple se déroulait vraiment dans des endroits très isolés, nous n’en avons pas croisé tant que cela. Le concept de station-service est assez surprenant au milieu de la pampa, comme vous pouvez le constater ! 

essence4

Comparer le prix de son carburant quand il n’y a qu’une station dans les 100 km environnants n’est sûrement pas la plus grande préoccupation des gens vivant dans les montagnes, mais nous ne doutons pas qu’Essence puisse être tout aussi utile aux habitants de Salta ou de Buenos Aires qu’il l’est à Nantes ou à Paris !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REPLAY : Direct Auto

Par lesfillesalouest

direct-auto-capture

Quelques jours avant notre départ pour l’Argentine, nous recevions un mail de Direct Auto, qui souhaitait nous accompagner pendant notre aventure (#dansedelajoieultime). Il est vrai que nous mettons tout en oeuvre depuis le début pour faire connaitre notre équipage, mais là, nous sommes surtout restées sans voix pendant quelques secondes (Quoi ? Nous allons passer à la TV, sur D8 ?). Une belle surprise, de quoi nous donner encore plus d’énergie pour le départ !

Pendant 10 jours, Grégory, Nicolas et Gaël ont donc suivi notre périple, nos galères et nos délires pendant le Trophée Roses des Andes. Et après une longue attente pour découvrir les images tournées par Direct Auto, les filles à l’Ouest se sont retrouvées samedi soir pour vivre un grand moment d’émotions…

Pour revoir le replay, c’est par ici : Direct Auto, spécial Trophée Roses des Andes

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Roses TV : séance de rattrapage

Par lesfillesalouest

Le Trophée Roses des Andes bénéficie d’un dispositif média, notamment grâce à Virgin Radio, permettant aux partenaires, sponsors et famille de vivre un peu l’aventure avec nous. Retour en images sur chaque étape du parcours… L’occasion aussi de découvrir les filles à l’Ouest en action !

  • JT 1 : l’arrivée à Salta
  • Arrivée des équipages à Salta, point de départ de cette 3ème édition du Trophée Roses des Andes qui propose cette année un tracé 100% inédit.

  • JT 2 : Le village départ
  • Vérifications techniques, administratives et médicales et premier briefing avant le grand départ le lendemain.

  • JT 3 : Etape Salta – Abra Pampa
  • Pour la première spéciale, direction Abra Pampa. Une entrée en matière de 236km qui a mis les participantes dans le bain de l’épreuve !

  • JT 4 : La boucle d’Abra Pampa
  • Une boucle de 241km dans la province de Jujuy, au départ d’Abra Pampa.

  • JT 5 : Etape Abra Pampa – Susques
  • Cette fois-ci, direction Susques, soit une étape longue de 319 km, dont la traversée d’un immense rio ! Les filles à l’Ouest inside (1:54) avec les 4×4 Nurses

  • JT 6 : Susques – San Antonio de los Cobres
  • Nouvelle étape de 297 kilomètres pour rejoindre San Antonio de los Cobres, ville située à plus de 3600 mètres d’altitude.

  • JT 7 : San Antonio de los Cobres – Salta (étape Marathon)
  • Retour sur la mythique étape marathon. 48h en autonomie au cœur des paysages sublimes de l’Altiplano, avec un bivouac à près de 4000 mètres d’altitude. Les filles à l’Ouest inside (1:06)

  • JT 8 : Journée solidarité et remise des prix
  • Rencontre entre les roses et les enfants de la Fondation Equinoterapia del Azul, avant la soirée de remise des prix à Salta. Les filles à l’Ouest inside (3:08)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jour 10 : action solidaire

Par lesfillesalouest

SAM_1113

Au delà de la compétition, le Trophée Roses des Andes c’est aussi un rallye humanitaire. Notre participation permet ainsi de soutenir financièrement l’action d’une association d’équithérapie en faveur d’enfants handicapés argentins. Pour notre dernière journée en Argentine, nous sommes donc allées à la rencontre des enfants de la « Fondación Equinoterapia Del Azul » et découvrir à qui / à quoi servent nos dons. Grande surprise à notre arrivée, une véritable fête avait été organisée en notre honneur : ballons, fanfare, buffet, etc…

SAM_1006

Elena Cataldi, créatrice de la fondation, a commencé par nous présenter ce qui a été mis en place en 3 ans (changement de lieu, construction d’un nouveau bâtiment, embauche de thérapeutes), mais aussi les nouveaux projets à venir comme l’ouverture de deux salles de classe supplémentaires. Salta et sa région compte l’un des plus forts taux de handicap du pays et manque cruellement de structures comme celle-ci. Pour Elena, femme engagée et touchante, il y a réellement un avant et un après Trophée Roses des Andes !

La mère d’un enfant, pris en charge par la fondation, a également tenu à nous remercier à travers un témoignage très émouvant. Finalement, nos dons contribuent aussi au bien-être des parents !!! Puis, nous avons pu découvrir une séance d’équithérapie : préparation du cheval par les enfants d’une manière ludique, exercices et activités adaptées selon le handicap de l’enfant.

SAM_1041

Le lieu dégage une extrême sérénité et beaucoup de douceur. Les personnes qui y travaillent semblent vraiment passionnées et très complices avec les enfants. Bref, la « Fondación Equinoterapia Del Azul » respire le bonheur ! Nous sommes vraiment ravies d’avoir eu l’opportunité de partager un bon moment avec la fondation.

SAM_1053

Avant de partir, retour en enfance pour certaines (n’est-ce pas les Arrow’s des Andes ?), puisque nous avons pu laisser notre empreinte de mains (si, si, vraiment) avec de la peinture sur une toile géante.

SAM_1098

Ayant l’après-midi de libre, nous en avons profité pour faire une petite virée shopping à Salta et acheter quelques souvenirs pour nos proches. La journée s’est terminée par la soirée de clôture et la remise des prix. ENFIN, nous retrouvons un semblant de féminité. Toutes les Roses se sont mises sur leur 31 pour fêter la fin du rallye. Nous terminons la course à la 48ème place, un peu déçues mais surtout heureuses d’être allées jusqu’au bout et d’avoir eu la chance de vivre cette aventure exceptionnelle !

32941966

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jours 8 & 9 : marathon women

Par lesfillesalouest

briefing

Aujourd’hui, c’est le début de l’étape probablement la plus attendue du trophée, la fameuse étape marathon ! Hélène gardait d’excellents souvenirs de cette étape incontournable lors de son 4L trophy et était donc impatiente de faire découvrir à Mélissa ce moment encore un peu plus hors du temps…

« Marathon women : la piste aux milles salars », voilà comment l’organisation nous a introduit cette étape pas comme les autres ! 423,5km à parcourir en deux jours, entre fesh fesh, salars, traversées de rios et la montée d’un col à 4600m d’altitude. Une belle étape en perspective, que nous avons démarré dimanche matin à 9h30 (la grasse matinée du dimanche nous paraissait bien utopique…).

cactus

Quelques heures après le départ, nous avons (enfin ?) connu notre premier tankage dans le sable (avec une bonne dizaine d’autres équipages). Notre 4×4 ayant un châssis assez bas, nous nous sommes trouvées complètement accrochées à des plantes poussant dans le sable. On a donc sorti les plaques de désensablage, la pelle et toute notre force, et avons fait notre maximum pour en sortir au plus vite. Nous nous en sommes finalement sorties brillamment avec l’aide des Castors Roses et de l’équipage Angels 4 Children, une heure plus tard.

SAM_0972

Jamais deux sans trois, notre fidèle destrier a connu sa troisième (et ultime) crevaison à 25km de la zone conseillée pour le bivouac. Étant donné l’interdiction de conduire de nuit sur cette étape et la perspective d’un bivouac en totale autonomie au milieu de l’altiplano, autant vous dire que nous n’avions aucune envie de rester bloquées à cet endroit ! Ni une, ni deux, nous avons regonflé le pneu au maximum pour rouler sur les derniers kilomètres et régler définitivement ce souci plus tard.

salar-marathon

La soirée qui a suivi sur le bivouac où la plupart des équipages étaient finalement présents valait la peine de rouler avec un pneu crevé-surgonflé ! Dès notre arrivée, nous avons eu la bonne surprise de voir sur place une partie de l’équipe d’assistance mécanique qui nous a aidé à mettre notre roue de secours (un merci tout particulier à Juan, à qui nous avons donc offert l’une des bouteilles de vin prévues pour l’occasion) ! S’en est suivi une soirée entre Roses et habitants du village de Santa Rosa : feu de camp, discothèque improvisée avec pour stroboscope les gyrophares de l’ambulance, selfie avec une vigogne apprivoisée et cérémonie en remerciement à la Terre (tradition du village).

bivouac-marathon

Ce soir, pas la force de monter la tente, on dort donc dans le 4×4 ce qui nous fait gagner du temps le lendemain et nous permet de repartir dès 7h45. La fin de l’étape Marathon s’annonçait rapide, sans compter une erreur de navigation (ou une erreur sur le roadbook, à l’heure où nous écrivons, la direction de course débat toujours…) qui nous a fait perdre une bonne heure et plusieurs kilomètres… Finalement, c’est vers 11h30 que nous avons atteint le dernier CP arrivé !

arche-final

La course est terminée, mais le Trophée pas tout à fait : retour sur Salta dans l’après-midi (avec un petit détour dans le centre-ville, histoire de relever un dernier challenge de navigation imposé par nous-même) et après une bonne douche à l’hôtel, nous avons retrouvé nos Roses préférées pour un apéritif sur le pouce ! La soirée s’est poursuivie par un petit verre en terrasse après le dîner, où Hélène a voulu tester une boisson locale… Le Freynet (un mélange de coca-cola et de feuilles de coca infusées) ne restera pas un bon souvenir, cependant !

freynet

Demain, direction la Fondación Equinoterapia del Azul pour rencontrer l’équipe que nous soutenons via ce rallye et les enfants qui en bénéficient, puis la soirée de remise des prix demain soir où nous connaîtrons notre classement final ! L’occasion, certainement, de partager un dernier moment à part avec ces femmes pas tout à fait comme les autres qui ont réussi ce pari fou avec nous !!

1  Commentaire

 

Par  Christine (Effi'connect), le  19/04/2016

Bravo pour cette jolie course !!!!!! et Merci !!

Répondre
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Étape marathon : c’est parti !

Par lesfillesalouest

etape-marathon

Dans moins d’une heure nous serons lâchées dans la nature par Desertours avec comme seul repère pour les deux prochains jours : le road book et la boussole !

Interdiction de conduire la nuit. Nous devrons nous arrêter à la nuit tombée. Alors, où va-t-on dormir ?!? C’est une bonne question… Interdiction aussi d’organiser un bivouac à plus de 3800M d’altitude !

Salar, fesh fesh, rio, montée en altitude (4600M) sont encore de la partie pour cette nouvelle étape. Vous l’aurez compris ces 48h prochaines heures s’annoncent intenses !!! L’objectif ? Gagner des places dans le classement, avancer un maximum aujourd’hui, pouvoir partager une soirée entre roses et surtout ne pas se perdre !!!!

Il est temps de se préparer… Rendez-vous demain soir pour la suite de nos folles aventures…

marathon

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jour 7 : aux confins du réel

Par lesfillesalouest

SAM_0921

Une journée qui a bien commencé avec une belle remontée dans le classement général : 35ème (#dansedelajoie). Pourtant nous partions de loin… très loin !!! Nous ne comprenons pas vraiment bien le calcul pour le classement, mais bon… Nous faisons un maximum de « coupettes » pour gagner des mètres / kilomètres par rapport au road-book. D’ailleurs Hélène a pas mal gambadé sur cette étape pour vérifier quelques pistes… et tout ça à 3500M d’altitude !!!

Aujourd’hui, nous avons traversé le salar (un grand moment) avec la quasi interdiction de couper pour éviter l’enlisement ! Un moment presque intimidant complètement hors du temps. Depuis le début du rallye, nous passons dans des endroits surréalistes et immenses avec toujours cette impression d’être dans un autre monde. OH OUI le dépaysement est total. Le départ de Nantes nous semble déjà super loin.

salar2

Encore quelques rencontres avec des vigognes et des lamas ! On pourrait presque s’y faire maintenant. La prochaine fois nous essayons de nous rapprocher pour un petit selfie avec un lama (pfff même plus peur).

SAM_0956

« Allez plus hauuuut »… Eh bien c’est ce que nous avons fait aujourd’hui avec un passage jusqu’à 4500m d’altitude (ça fait haut… très haut). Notre montée a été immortalisée par la GoPro de D8 (bientôt les images dans l’émission Direct Auto).

col-4500M

SAM_0936

On arrive toujours pas à comprendre le métabolisme de Mélissa mais l’altitude ne lui fait RIEN DU TOUT !!! Le sucre serait-il le remède miracle pour avoir une santé de fer ??? Malheureusement Hélène a eu beaucoup moins de chances et a subit les effets du mal des montagnes. Impossible pour elle de garder les yeux ouverts… jusqu’à s’endormir au volant. Pour cette étape, Mélissa s’est donc vite retrouvée à gérer pilotage & navigation, même dans une descente sinueuse et vertigineuse (rappelez vous qu’elle a peur du vide)…

Nous sommes quand même arrivées à San Antonio vers 16h30. Hélène a pu s’arrêter au PC médical. Elle va bien (une warrior) :-). Tout est bien qui finit bien… enfin presque… puisque nous avons encore eu l’immense bonheur de faire un tour dans un gomeria. 2ème crevaison !!! Les coupes sont parfois fatales. Grrrr

gomeria

Ce soir, nous dormons dans village de San Antonio. Nos tentes sont installées.. dans la cour d’une école (avec balançoires, en bonus) !!! Nous prenons nos douches dans le centre militaire à deux pas du bivouac. En fait, le trophée Roses des Andes c’est une colonie de vacances avec des 4×4 !!!

san-antonio

Avec les péripéties du jour, nous avons perdu en efficacité sur cette étape. C’est la dégringolade dans le classement. Allez, hop, hop, hop, tout peut encore se jouer demain sur l’étape marathon (2jours en autonomie). Analyse intensive du road book, coupes stratégiques seront de rigueur sur cette ultime étape. On croise fort les doigts, on serre les fesses pour montrer que les filles à l’Ouest en ont encore sous la pédale.

À dans deux jours… si nous trouvons notre chemin 😉

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jour 6 : le salar de la peur

Par lesfillesalouest

crevaison1

Nouvelle journée, nouvelle péripétie pour les filles à l’Ouest. 30 minutes avant le briefing pour l’étape du jour, nous avons la surprise de découvrir que les coupes d’hier ont été fatales pour Maître Gims = pneu crevré !!! Il a donc fallu se rendre dans une gomeria pour arriver à temps sur la ligne de départ. OUF ! Hélène a réveillé trouvé son super mécano, qui a passé une bonne heure sur le 4×4 (pendant que Mélissa prenait le brief et analysait le road book). Résultat un pneu réparé pour seulement 60 pesos et une grosse frayeur pour bien commencer cette journée !!!

9h45 : départ pour l’étape 3 « le salar de la peur ». Direction Susques, 320 km de parcours, 20km de hors piste dans un rio, des caps et toujours des caps…

salar

Dès les premiers kilomètres, Mélissa a encore une fois pris le 4×4 pour un jet ski !!! Une ornière prise trop vite nous a littéralement fait bondir de nos sièges. Là on a bien compris l’utilité du casque.

Hélène, elle, s’est complètement éclatée dans les dunettes et la traversée du rio. Nous avons même pris le temps de nous arrêter pour aider d’autres équipages en difficulté (eh oui on a désensablé mais pas pour nous). Presque de vraies pilotes 😉 On recommence quand ?!!

dunettesH

Traversée de lamas, course avec une vigogne aux bords d’un canyon ont aussi ponctué notre parcours. Sans oublier des paysages époustouflants, un temps magnifique (oui nous avons pris pas mal de couleurs aujourd’hui) et une déconnexion totale (facebook, twitter, mail n’ont pas été ouverts depuis 4 jours, ce qui est énorme pour nous).

lama

Enfin, nous avons réussi l’exploit de rentrer avant la nuit tombée et pas dans les dernières. Youhouhou… L’occasion de fêter cette petite victoire, ainsi que notre remontée dans le classement autour d’une bonne bière. Ce soir, nouvelle nuit dans un lieu isolé dans les montagnes. Nous allons essayer de bien dormir car l’étape de demain s’annonce très technique avec notamment des descentes vertigineuses et sinueuses. La suite demain ?

montagnes

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *